Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 octobre 2018

Carnet / Des notaires et des poètes

notaires,poètes,blog littéraire de christian cottet-emard,julian barnes,expérience,nouvelle,le rêve du poète,giorgio de chirico,la nostalgie du poèteEn lisant une nouvelle de Julian Barnes, Expérience, j’apprends qu’il existe un dicton français selon lequel chaque notaire porte en soi les débris d’un poète. Et le narrateur de poursuivre : cet échantillon de sagesse populaire est-il plus vrai que son contraire : chaque poète porte en soi les débris d’un notaire ? Je précise que je n’ai rien contre les notaires, je les estime même beaucoup car sans eux, ce serait le chaos. Cela précisé, plus j’y réfléchi, plus je crois qu’il existe une grande proximité entre les notaires et les poètes. Les uns comme les autres gèrent une manière acceptable d’habiter le monde des humains.

Tableau : Le rêve du poète de Giorgio de Chirico, appelé aussi la nostalgie du poète.

 

Commentaires

En attendant le poète comme le notaire ne sont pas aveugles mais ils peuvent devenir borgnes, et lorsqu'il y a des signes prémonitoires, alors là... !!!

Écrit par : jacki Maréchal | 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire