Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 décembre 2018

Mon poème du quatrième dimanche de l’Avent

avent,noël,veillée,nuit de noël,veillée de noël,fête chrétienne,occident,christian cottet-emard,poésie,poème,littérature,variation sur des thèmes religieux,blog littéraire de christian cottet-emard,patience,rêve,hellébore noir,rose de noël,église,chapelle,autel,voûtes,encens,autel,lanterne,lumière,flamme,bougie,ombre,forêt,futaie,effluve,monde

La patience et les rêves passent sous la lanterne

 

L’hellébore noir attend l’hiver près des futaies pour devenir la rose de Noël

 

Près de l’autel la flamme de la bougie attend la nuit pour ouvrir l’ombre comme un livre

 

Nées l’une et l’autre de lointains obscurs elles regardent très haut vers les voûtes où se dissipent les effluves de la forêt et de l’encens

 

Et c’est à l’heure la plus sombre où elles vacillent que le vieux monde va s’éclairer et rajeunir

 

© Éditions Orage-Lagune-Express, tous droits réservés.

 

Écrire un commentaire