Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2020

Aujourd'hui, la Pentecôte

Jean-Sébastien Bach : les cantates de la Pentecôte

bach,musique,jean sébastien bach,cantates sacrées,pentecôte,fête chrétienne,occident,blog littéraire de christian cottet-emard

 

 

21 mai 2020

Aujourd'hui, l'Ascension

peinture,ascension,fête chrétienne,ascension du christ,luca della robbia (1400-1481),culture chrétienne,blog littéraire de christian cottet-emard,occident,ascension de jésus,christian cottet-emard,bach,oratorio de l'ascension,musique

Luca Della Robbia
L’Ascension du Christ.
 
Et en musique, l'oratorio de l'Ascension de Jean-Sébastien Bach
 

12 avril 2020

Pâques (avec Mahler et Klopstock)

pâques,résurrection,symphonie n°2 résurrection,gustav mahler,gustavo dudamel,bbc proms,londres,dudamel,Palau de la Música Catalana,Friedrich Gottlieb Klopstock,ode ressusciter,blog littéraire de christian cottet-emard,fête chrétienne,culture chrétienne,musique,cloches de pâques,joie de pâques,occident

- Gustav Mahler (1860-1911) : final de la deuxième symphonie « Résurrection » sur l'ode Ressusciter de Friedrich Gottlieb Klopstock (1724-1803), interprété aux BBC Proms à Londres par Gustavo Dudamel.

- L'intégralité de la symphonie encore dirigée par Gustavo Dudamel au Palau de la Música Catalana à Barcelone. (Pour lire le texte de l'ode de Klopstock dans le final en sous-titre en français, aller à 1h15).

 

Texte : l'ode « Ressusciter » de Klopstock dans le final de la symphonie :

Tu ressusciteras, oui, tu ressusciteras,
Ma poussière, après un court repos !
La vie immortelle
Te sera donnée par Celui qui t’a appelée !
Tu es semée pour fleurir de nouveau !
Le Seigneur de la moisson va
Ramasser des gerbes
De nous, qui sommes morts !
Oh crois, mon cœur, crois :
Tu n’auras rien de perdu !
Ce que tu as désiré est à toi, à toi, oui, à toi !
À toi, ce que tu as aimé et ce pour quoi tu t’es battu !
Oh, crois : tu n’es pas né en vain !
Tu n’as pas vécu ni souffert en vain !
Tout ce qui est advenu doit passer
Et ce qui est passé, ressusciter !
Cesse de trembler !
Prépare-toi à vivre !
Ô douleur, toi qui pénètres en toute chose,
Je t’ai échappé !
Ô mort, toi qui conquiers tout,
Tu es maintenant conquise !
Avec des ailes que j’ai gagnées
Dans le chaud élan de l’amour
Je m’envolerai
Vers la lumière qu’aucun œil n’a pénétrée !
Je mourrai afin de vivre !
Tu ressusciteras, oui, tu ressusciteras,
Mon cœur, en un instant !
Ce que tu as vaincu
Te portera vers Dieu !
- Friedrich Gottlieb Klopstock -