Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 août 2012

Éditions Le Pont du Change : deux nouveaux livres

(Extrait du blog des éditions Le Pont du Change)

Les éditions Le Pont du Change publient deux nouveaux recueils à la fin du mois de septembre. Ils sont en souscription dès à présent et jusqu’au 30 septembre 2012 au prix de 10 € port compris (au lieu de 12 €).

 Dragon, ange et pou (Trois burlesques), de Christian Cottet-Emard

« Si l’organiste Edgar Portevent avait pu accéder à la tribune de l’orgue en cette belle journée du mois d’août, il aurait vu monter vers lui les regards horrifiés du curé, de sa femme de ménage, cuisinière et grenouille de bénitier, la vieille Jacinthe, du maire, de son premier  adjoint, le pharmacien Adolphe Hénol, du garde champêtre, d’un petit groupe de pompiers professionnels et de gendarmes bientôt rejoints par le patron des établissements Cafardo (désinfection et dératisation). Mais on avait pris soin d’interdire l’accès à l’abbatiale dont l’orgue donnait aujourd’hui un affreux spectacle. »

Un pou sur un orgue, un bébé dragon dans le bois de chauffage, un ange qui aide à sortir les poubelles, face à ces situations insolites, les réactions des êtres humains sont encore plus bizarres... Dans ces trois nouvelles alliant humour et fantastique, où le comique se teinte parfois d’une légère mélancolie, Christian Cottet-Emard se révèle un ingénieux raconteur d’histoires.

L’auteur :

Auteur de poèmes, d'essais, de romans et de nouvelles, Christian Cottet-Emard a été membre du comité de lecture de la revue Le Croquant de 1987 à 2010. Il a publié en 2010 à nos éditions Tu écris toujours ?, recueil de chroniques humoristiques dont de nombreux épisodes sont parus dans Le Magazine des Livres. Il a obtenu une bourse d’écriture du Centre National du Livre en 2006.

 Un recueil de 80 pages, format 11 x 18 cm. 12 €. ISBN 978-2-9534259-7-0

Prix exceptionnel de souscription jusqu’au 30 septembre 2012 : 10 € port compris.

BON DE COMMANDE

 

***

Le laitier de Noël, de Roland Counard

« … Madame Veuve Loquet a été assassinée à son domicile, 15, rue des Aubépines, dans la nuit de Noël. Ce n’est que le lendemain que le petit Robin a découvert le corps sans vie de Madame Loquet, alors qu’il allait lui souhaiter un joyeux Noël. Comme elle ne répondait pas à ses appels, Robin est entré par la porte restée entrouverte. On ne peut que s’interroger sur la nature du crime. La maison n’a pas été fouillée, et rien ne semble avoir été dérobé. Ni trace de lutte, ni d’effraction. La victime a été étranglée à l’aide d’un bas nylon.

Détail étrange : on a retrouvé une bouteille de lait près du cadavre, posée là probablement après sa mort… »

« Robin Dubuisson a cinq ans quand on lui offre un vélo torpédo. Son grand-père meurt, au bas de l’escalier de la terrasse. Sa voisine meurt, sans doute assassinée (par le père de Robin ? Par un intrus ? Par Robin lui-même ?). Et Sabrina, et Colette, que viennent-elles faire dans ce jeu ? Personne n’en sait rien. Cependant, par petites touches précises, écrites avec un réel souci d’égarer le lecteur, Roland Counard donne toutes les pièces d’un puzzle enfantin. Il suffit de se laisser emporter par la magie de ses mots pour se retrouver dans un enchevêtrement de genres : récit de vie, roman policier, long poème sur la lucidité et la perversité de l’enfance, analyse psychologique des relations humaines. Tout cela bien dense, d’une puissance presque éhontée. Un texte dont on se régale, comme une lampée de lait frais, le matin de ses cinq ans. » (Jean-Claude Legros)

Le laitier de Noël, dont Le Pont du Change livre une nouvelle édition, est un conte cruel et savoureux. 

L’auteur :

Roland Counard est né à Herstal (Wallonie-Belgique) en 1951, pas loin de la Fabrique Nationale d’Arme de Guerre. Objecteur de conscience malgré tout… Son « gros œuvre » est la remise en état d’une ferme hesbignonne millésimée 1741. Outre la pêche, la cuisine et le jardinage, ses passions sont la poésie et la cosmologie. Et parfois, trop rarement, la peinture… Signe particulier : casanier !

Collaborations aux revues Verso, Décharge, Rimbaud Revue, Filigranes, Traversées, RegArt, Inédits… et bien d’autres. A été chroniqueur de la Revue des revues pour L’arbre à paroles dans les années 90, puis pour Langues vives. Tient une chronique sur le thème Science et poésie pour la revue Pages insulaires.

 Un recueil de 80 pages, format 11 x 18 cm. 12 €. ISBN 978-2-9534259-8-7

Prix exceptionnel de souscription jusqu’au 30 septembre 2012 : 10 € port compris.

BON DE COMMANDE

04 juin 2010

Étrange lucarne

C'était le 12 mai dernier à Lyon, à la bibliothèque de la Part-Dieu, dans le cadre de la Scène poétique, sur une invitation de Patrick Dubost. En première partie, Roland Tixier lisait ses poèmes, ainsi qu'on peut le voir sur cet autre enregistrement mis en ligne par la bibliothèque.

28 avril 2010

Présentation et lecture en public de Tu écris toujours ? à La scène poétique à Lyon Part-Dieu

À l'initiative de Patrick Dubost, mercredi 12 mai 2010 à 18h30, je présenterai à Lyon mon dernier livre Tu écris toujours  ? (éditions Le Pont du Change) dans le cadre de la Scène poétique, à la Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu, 30 boulevard Vivier-Merle, 69003 Lyon. J'en profiterai pour lire aussi quelques poèmes extraits de mes différents recueils.
Roland Tixier, l'auteur du recueil Simples choses (éditions Le Pont du Change), partagera ce moment de lecture en public avec moi et lira des extraits de son œuvre.
Entrée libre.
topo-mai-juin10.JPG
Illustration : annonce de la scène poétique dans Topo, le journal des bibliothèques de Lyon (mai 2010)