Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre 2018

La bonne étoile

poèmes du bois de chauffage,la lune du matin,et autres récits de l'homme invisible,christian cottet-emard,éditions germes de barbarie,littérature,récits,poèmes,11 novembre,évocation,tranchées,guerre de 14-18,grande guerre,première guerre mondiale

Tu regardes toujours à la fenêtre avant de te coucher car ce que tu vois dehors dans le halo du dernier réverbère est ta vie

 

Dans ce tableau nocturne le pré quelques buissons l’orme les frênes le chat la route où trotte parfois presque tranquille le renard

 

Pas grand-chose en somme mais tout ce dont pouvait sans doute rêver le pauvre gars dans les tranchées

 

Quelle chance fut la tienne de n’être pas ce pauvre gars

 

Ce clair de lune encadré par la fenêtre quel luxe

 

Cette fenêtre entre toi et le monde quelle chance

 

poèmes du bois de chauffage,la lune du matin,et autres récits de l'homme invisible,christian cottet-emard,éditions germes de barbarie,littérature,récits,poèmes,11 novembre,évocation,tranchées,guerre de 14-18,grande guerre,première guerre mondiale(Extrait de mon dernier livre, Poèmes du bois de chauffage, section La Lune du matin et autres récits de l'homme invisible, éditions Germes de barbarie.) Pour Oyonnax et sa région, livre disponible à la librairie maison de presse Mille Feuilles, rue Anatole France.

 Photo : Depuis ma fenêtre (photo CC-E)

 

Écrire un commentaire