Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juin 2021

Concert / Florence Grasset (chant) et Lionel Desmeules (clavecin) au centre culturel Aragon (Oyonnax) jeudi 1er juillet

concert,florence grasset,chant,lionnel desmeules,clavecin,francis tregian,compositeur,oyonnax,centre culturel aragon,haut bugey,rhône alpes,france,europe,musique,art

 

 

13 juin 2021

« Le colocataire » d'après l'œuvre de Jean-Jacques Nuel « Une saison avec Dieu » au théâtre de Cluny

le colocataire,philippe borrini,comédien,acteur,annabelle rogelet,violoncelle,guitare,chant,théâtre de cluny,site clunisien,littérature,théâtre,récit,une saison avec dieu,jean-jacques nuel,auteur,éditions le pont du change,blog littéraire de christian cottet-emard

Mardi 15 juin, à 20 heures 30, sera représentée pour la première fois au théâtre de Cluny LE COLOCATAIRE, l'adaptation par Philippe Borrini du récit de Jean-Jacques Nuel Une saison avec Dieu.
Le livre sera disponible dans le hall du théâtre avant et après la représentation.

Distribution : Philippe Borrini et Annabelle Rogelet, violoncelle, guitare et chant.

Mon article à propos de Une saison avec Dieu de Jean-Jacques Nuel.

 

 

29 mai 2021

Oyonnax : un salut au peintre Paul Collomb

peinture,art,paul collomb,oyonnax,paris,blog littéraire de christian cottet-emard,grande vapeur,patrimoine,ain,rhône alpes,haut bugey,france,europe,artiste

(En extérieur dans le quartier de la Vapeur)

En hommage au peintre Paul Collomb avec qui je m'étais entretenu à l'occasion de la parution de plusieurs articles lorsque j'étais journaliste, je remets en ligne cet extrait d'un texte que j'avais écrit pour présenter une de ses nombreuses expositions.

Valeurs du caché : réponses d'harmonie

Entrer pour la première fois dans l'univers de Paul Collomb, c'est d'abord traverser un jardin. Après cette première étape, l'heure viendra de la confrontation avec d'autres régions plus arides, plus inquiétantes, notamment avec le thème tardif des épaves.

Mais revenons au jardin. Fruits et fleurs y débordent de leur coupe de lumière. Des personnages graves, retirés en eux-mêmes, s'y côtoient, absorbés dans des occupations familières que leurs regards baissés ou sombres, au milieu de la splendeur estivale, hissent au rang de rituels.

Le peintre cherche-t-il à mettre en scène un contraste, à construire une allégorie de la précarité humaine au cœur de la pérennité végétale ? Peut-être, mais Paul Collomb va beaucoup plus loin.

Sa peinture n'est pas de ces petites philosophies portatives figées dans l'attente du commentaire qui les portera vers le regard des autres. Sous ses pinceaux, naissent la forme, la couleur, le motif. Tout le reste est littérature et la peinture de Paul Collomb commence justement là où toute littérature devient vaine, voire impossible.

« L'œuvre commence à vivre au moment où elle demande la participation de l'amateur. C'est à lui de découvrir les valeurs du caché qui sont les réponses d'harmonie » écrit le peintre.

peinture,art,paul collomb,oyonnax,paris,blog littéraire de christian cottet-emard,grande vapeur,patrimoine,ain,rhône alpes,haut bugey,france,europe,artiste

Une des lettres de Paul Collomb

peinture,art,paul collomb,oyonnax,paris,blog littéraire de christian cottet-emard,grande vapeur,patrimoine,ain,rhône alpes,haut bugey,france,europe,artiste

Un des catalogues dédicacés

peinture,art,paul collomb,oyonnax,paris,blog littéraire de christian cottet-emard,grande vapeur,patrimoine,ain,rhône alpes,haut bugey,france,europe,artiste

Une autre lettre