Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2020

Carnet / Courage, fuyons !

carnet,note,journal,autobiographie,printemps des poètes,usine à gaz,souillarde,arrière-cuisine,brouet,courage,poésie,blog littéraire de christian cottet-emard,cigare,cuba,havane,montecristo club,montecristo,cigares cubains,vuelta abajo,vuelta arriba,cigarillo,cigare du nicaragua,paradiso,nicaragua,christian claude louis cottet-emard,oiseau,chat,campagne,humidor

J’ai lu qu'en 2020, le thème du Printemps des poètes est le courage. J’imagine le genre de brouet qu’on va touiller pour l’occasion dans les souillardes de cette usine à gaz qui lâche chaque année ses petits miasmes sous forme d’animations au rabais et d’anthologies subventionnées et publiées en pure perte.

Courage, fuyons !

Quant à cette vertu dont les conseilleurs sont rarement les payeurs, elle m’inspire un dicton plaisant que j’ai récemment découvert, plus l’oiseau est brave, plus le chat est gras.

Aujourd’hui, j’ai remporté une petite victoire sur mon tabagisme. Bien qu’en rupture de stock de mes petits havanes de la Vuelta Arriba (très honorables en qualité pour fumer tous les jours par rapport à ceux plus prestigieux de la Vuelta Abajo), je ne suis pas descendu spécialement à Oyonnax pour me réapprovisionner.

carnet,note,journal,autobiographie,printemps des poètes,usine à gaz,souillarde,arrière-cuisine,brouet,courage,poésie,blog littéraire de christian cottet-emard,cigare,cuba,havane,montecristo club,montecristo,cigares cubains,vuelta abajo,vuelta arriba,cigarillo,cigare du nicaragua,paradiso,nicaragua,christian claude louis cottet-emard,oiseau,chat,campagne,humidor

En fouillant un peu partout chez moi, l’inventaire s’est résumé à deux cigarillos, un Montecristo Club et, dans l’humidor ruiné pendant les fêtes, un imposant Paradiso du Nicaragua trop nourrissant pour une soirée à repas ordinaire. J’ai même dégoté une cigarette, une Gitane blanche sans filtre rescapée d’un paquet acheté voici des mois dans un tabac de village guère fourni. J'ai donc fini la soirée avec ce que j'avais. Peu de courage en somme. La flemme a été plus forte que l’addiction.

 

01 avril 2019

Agités du bocal

Le Printemps des poètes sent le poisson d'avril.

printemps des poètes,bocal,poisson d'avril,blog littéraire de christian cottet-emard,agités du bocal,tourner en rond,faire des bulles

 

 

09 mars 2018

L'usine à gaz du Printemps des poètes

Le Printemps des poètes côté cuisine. Même si les alternatives proposées ne valent pas mieux que ce qui existe aujourd'hui ou risquent d'être pires, il est toujours réjouissant de se documenter sur le fonctionnement de cette usine à gaz : à lire ici.