Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 janvier 2017

Jeannine Cottet-Emard (1930-2017)

 maman, jeunesse, instant, vie, hommage, adieu, blog littéraire de christian cottet-emard, jeannine joly, épouse cottet-emard

 

Commentaires

Ta Maman, avec ce même visage mais avec une tenue vestimentaire moins estivale, fait partie intégrante des souvenirs de mon enfance.
Au milieu des années cinquante, autour de ma dizaine et donc dans sa vingtaine, elle était de la foule qui se pressait (à cette époque, oui !) sur le chemin de la messe, aller et retour. Je la revois, comme si c'était hier, bras dessus bras dessous avec Jean. C'était le jeune couple qui faisait rêver tout le monde : les parents y voyaient un idéal pour leur propres enfants, les filles n'avaient d'yeux que pour lui, les garçons mourraient de jalousie, et les enfants trouvaient ça beau ...
Avec toute mon amitié.

Écrit par : Bernard GRASSET | 31 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Merci Bernard pour ce témoignage qui m'a beaucoup touché car il coïncide avec ce qui s'est toujours dit dans toute la famille chaque fois que cette époque est évoquée.

Écrit par : Christian Cottet-Emard | 03 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire