Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2020

Sous la lune

lune,demi-songes,texte de jeunesse,blog littéraire de christian cottet-emard,recueil demi-songes,christian cottet-emard,1979

lune,demi-songes,texte de jeunesse,blog littéraire de christian cottet-emard,recueil demi-songes,christian cottet-emard,1979

lune,demi-songes,texte de jeunesse,blog littéraire de christian cottet-emard,recueil demi-songes,christian cottet-emard,1979

Chez moi, hier soir, avec mon modeste Lumix

 

Salut la lune

 
À pas de loup

Je déambule
Sous la lanterne
Et te reluque
Ludiquement

Toi tu luis
Comme un Louis d’or
Pâle luciole
De l’infini
Et tu lambines
Dans l’air laiteux
Luminescent
Belle allumeuse
Des noctambules
Des vers luisants
Des noctuelles

Rêveur lunaire
Sous ta tutelle
J’ai des lubies
De funambule
L’âme lointaine
Comme un vélo
Vélo véloce
Qui virevolte
Et évolue
Par les étoiles
De lunaisons
En lunaisons

Au loin hulule
Une hulotte
Qui roule un œil
Qui en dit long

Que voit la lune
Les soirs où flânent
Les lunatiques
Qui hallucinent
En oubliant
L’aube nubile ?

Écrit vers 1977 ou 1978, publié en 1979 dans mon premier recueil intitulé Demi-songes. (Je compte sur un peu d'indulgence). À cette époque, je m’amusais à griffonner ce genre de bluettes en écoutant les Gnossiennes d’Érik Satie dans la version pour moi indépassable du pianiste Aldo Ciccolini. Allez, ce n’était qu’une minute de nostalgie...

 

 

 

Écrire un commentaire