Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2021

Dans la presse :

« Le passe sanitaire est un moyen extrajuduciaire de désactiver socialement les gens » .

(Guillaume Zambrano, maître de conférences en droit privé à l'université de Nîmes)

Entretien à lire ici.

 

Commentaires

Un avis et des arguments parmi tant d'autres, le débat continu et n'a pas fini de de nous soumettre à un flot permanent de ressentis divers et variés selon chaque individu......Mais c'est l'intérêt du débat contradictoire, colonne vertébrale de notre bien frêle démocratie, après chacun fait comme il peut pour essayer de se faire une opinion et surtout de ne pas sombrer dans une inquiétude permanente, un pessimisme qui peut nous emmener vers une sorte de dépression latente, avec toutes les conséquences que cela peut induire.
Rejoindrez-vous les 20 000 signataires afin de porter cette requête auprès de la CDEH ?

Écrit par : unlecteurinteresse | 29 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

Oups...Je voulais écrire CEDH !!

Écrit par : unlecteurinteresse | 29 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

C'est surtout l'analyse de cet universitaire qui m'intéresse ici, bien plus que toute forme de militantisme, surtout lorsqu'il y a un tel consentement aux dérives politiques auxquelles on assiste depuis la seconde phase de la crise sanitaire. Comme toutes les grandes épreuves qui frappent les sociétés, cette crise montre une fois de plus que rien ne change dans les comportements collectifs. La Covid soulève un coin du tapis et ce qu'on trouve dessous n'est pas très beau à voir. Pour moi, en individualiste assumé, cela se règlera avec mon bulletin de vote.

Écrit par : christian cottet-emard | 30 septembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire