Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 janvier 2014

Fernando et Marguerite

fernando pessoa,bureau de tabac,poème,marguerite duras,c'est tout,éditions pol,littérature,poésie,blog littéraire de christian cottet-emard,citations,extraits,christian cottet-emard« Je ne peux vouloir être rien »

- Fernando Pessoa - (Bureau de tabac)






« Je ne peux me résoudre à être rien »fernando pessoa,bureau de tabac,poème,marguerite duras,c'est tout,éditions pol,littérature,poésie,blog littéraire de christian cottet-emard,citations,extraits,christian cottet-emard

- Marguerite Duras - (C'est tout, éditions POL)

25 novembre 2013

Serge Rachmaninov en 1941 :

rachmaninov,musique,tchaïkovski,rimski-korsakov,blog littéraire de christian cottet-emard,alliés substantiels,russie,compositeurs russes,citationDans mes compositions, je ne fais aucun effort conscient pour être original, romantique, nationaliste ou quoi que ce soit d’autre. J’écris sur le papier la musique que j’entends en moi, et aussi naturellement que possible. Je suis un compositeur russe, et le pays où je suis né a influencé mon tempérament et ma conception du monde. Ma musique est le produit de mon tempérament de sorte qu’elle est de la musique russe ; je ne me suis jamais efforcé consciemment d’écrire de la musique russe ni aucune autre sorte de musique. J’ai été fortement influencé par Tchaïkovski et Rimski-Korsakov ; mais je n’ai jamais, dans la mesure de mes connaissances, imité qui que ce soit. Ce que j’essaie, lorsque j’écris ma musique, c’est de lui faire dire simplement et directement ce que j’ai dans mon cœur lorsque je compose. Si c’est de l’humour, de l’amertume, de la tristesse ou de la piété, alors ces sentiments font partie de ma musique, qui devient belle, amère, triste ou pieuse.

(Extrait de la pochette du double CD Decca, Rachmaninov, concertos pour piano n°1 à 4, Ashkenazy, London Symphony Orchestra, André Prévin)

09 août 2013

Tourment

« Rien ne tourmente davantage un vieux chnoque que la pensée de la vie non vécue » .

- Jim Harrison -

(Extrait de la nouvelle La bête que Dieu oublia d'inventer dans le recueil intitulé En route vers l'ouest, éditions 10/18).

jim harrison,littérature,amérique,usa,littérature américaine,nouvelle,éditions 1018,en route vers l'ouest,la bête que dieu oublia d'inventer,alliés substantiels,citation,blog littéraire de christian cottet-emardÀ lire aussi : Jim Harrison, En marge, éditions 10/18.

Et à voir : portraits de Jim Harrison.