Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 août 2021

Carnet / Boîte de Pandore électorale

politique,nouvelle du front,élection présidentielle 2022,crise sanitaire,vote protestataire,déni de démocratie,christian cottet-emard,carnet,note,journal,opinion,billet politique,blog littéraire de christian cottet-emard,boîte de pandore,abstention,hubrisCette journée du 5 août, le pays est entré prématurément et de façon peu glorieuse en campagne électorale. Comme si l’unité nationale n’était déjà pas assez fracturée, un degré a été franchi dans la division, dans la guerre de tous contre tous qui arrange tant de petits investisseurs spécialisés dans la division.

En désignant comme des ennemis et des fauteurs de troubles des citoyens ordinaires qui seront désormais plus suspects et plus contrôlés que des délinquants, le président a ouvert, d’un point de vue électoral, une boîte de Pandore.

Dans cette affaire, les fanatiques pro et anti-vaccins qu’on peut d'ailleurs renvoyer dos à dos se réjouissent ou se désolent mais ce n’est pas vraiment le souci.

Le plus inquiétant, ce sera l’évolution politique de ceux, très nombreux, qui se seront résignés à la vaccination non pas par conviction mais simplement pour échapper à cette « vie de merde » qu’on leur a promis en haut lieu (et en ces termes !).

Parmi eux, beaucoup se sentent aujourd’hui non seulement trahis par de soi-disant contre-pouvoirs mais encore humiliés de se savoir privés de la moindre porte de sortie. Faut-il à ce point manquer de sens politique pour commettre une telle erreur psychologique !

Le ressentiment qui va en résulter risque fort de se traduire, le moment venu de l’élection présidentielle, dans quelques mois, par un regain de votes de revanche, des votes de défoulement punitifs totalement décomplexés, même si la situation sanitaire venait à s’améliorer. Il y a aussi une certaine logique à estimer que si la démocratie faillit comme c'est le cas en ce moment, des candidats soupçonnés de s'en éloigner puissent devenir fréquentables.

On peut alors penser qu’en cas de forte abstention de l'électorat pour lequel il ne s'est rien passé d'anormal ce 5 août, la foule des vaccinés contre leur gré pèsera dans le vote protestataire au second tour, surtout si elle converge vers celles et ceux qui ont compris depuis bien avant la crise sanitaire que ce président est dangereux, soit parce qu’il n’a plus ses nerfs, soit parce qu’il est irrémédiablement entré dans l’hubris.

 

 

Commentaires

Et bien nous voilà avertis.....
L'enfer sera peut-être à notre porte d'ici quelques mois...
Fichtre il est peut-être également temps d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte...??
Car il n'est plus possible de vivre ici, dans ce pays «biberonné»
à la Sécurité Sociale, où il est inadmissible que l'on nous offre gratuitement la possibilité de se faire dépister ou même vacciner.

Il est tout aussi intolérable qu'un gouvernement, quel que soit son orientation politique, essaye de vouloir protéger sa population, et qui plus est passe par des institutions démocratiques versus Assemblée Nationale et Sénat pour voter des lois dans ce sens.
Pire encore, que ces dirigeants interroge le Conseil Constitutionnel sur le respect de constitutionnalité des textes, et que ce dernier approuve la légitimité tout en apportant des modifications nécessaires pour être conformes....C'est un scandale !!
Ce pays est dans l'hubris complète, la preuve en est avec ces potraits d'un chef d'État arborant le faciès du plus grand exterminateur d'êtres humains, avec une comparaison évoquant toutes ces personnes arborant une étoile jaune, considérées à l'époque, comme des «sous produits» de l'espèce humaine.

Inadmissible encore que des personnes aient osé pendant des jours, des semaines, des mois de trouver une parade face à ce défit planétaire, mais qu'en plus ils aient trouvé la possibilité d'éviter des morts...
C'est un scandale !!
Alors où puis-je me réfugier pour échapper à cette «dictature sanitaire» et au marasme tout proche avec cette abysse qui va nous engloutir...??
Pas dans un pays Européen car c'est la même situation !!
Alors il faut envisager plus loin, des pays où il fait bon vivre, où les chefs d'État ne sont pas des Jupiters dans leurs Olympes...
J'hésite car il y a tellement de choix sur notre pauvre planète...Voyons...
La Chine, la Russie, la Birmanie, le Brésil....Non je pense plutôt Hong Jong c'est devenu super cool là bas depuis quelques temps !! Bah en fait, peut-être le Pakistan car là bas il paraît que ceux qui essayent de protéger les enfants contre la Polio ou la rougeole ont les tuent...!!
Bon en fait je vais plutôt partir en Afghanistan, il semblerait qu'on trouve des «Mecques » supers sympas là bas...
Oups !! Erratum....Je voulais écrire des « mecs »

Écrit par : un lecteur intéressé | 06 août 2021

Répondre à ce commentaire

Cher lecteur intéressé. J'apprécie votre ironie car elle est argumentée et j'aime aussi la pratiquer. Ce billet qui vous fait réagir vivement n'est que l'expression d'une crainte et, comme à chaque fois que j'évoque les répercussions de la crise sanitaire sur notre vie de citoyen, il ne se place que sur le terrain politique. Je souhaite d'ailleurs me tromper car je préfère vivre dans une France paisible de l'ordre public et de la cohésion nationale plutôt que dans une France du clivage permanent, celle à laquelle nous condamnent à mon avis ce président et sa sinistre équipe. En ce qui concerne l'aspect sanitaire, je crois au progrès scientifique et à la recherche. J'observe cependant que la santé est devenue une religion et une industrie. La religion veut la Foi et l'industrie veut des retours sur investissement, ce qui est logique mais ne doit pas pour autant atténuer notre esprit critique et, quand il le faut, notre méfiance. Pour ma part, j'ai un caractère à me méfier de tout ce qui relève de la Foi et du retour sur investissement, surtout en matière de politique et de santé publique. Je ne suis pas contre la confiance (certes à petite dose !) mais il faut reconnaître que depuis des décennies, de scandales sanitaires en scandales politiques, elle est fort malmenée.

Écrit par : Christian Cottet-Emard | 07 août 2021

Répondre à ce commentaire

Vous avez probablement raison et je vous rejoins sur certains points....Question scandales sanitaires on a déjà pas mal donné sur notre territoire !!
Que ce soit Tchernobyl, la maladie de la vache folle, le sang contaminé, l'amiante...Et très sincèrement je n'ose même pas imaginer les conséquences passées et encore actuelles pour ceux qui en ont été victimes.

Chacun essaye du mieux qu'il peut de trouver une façon de «passer» au travers de cette pandémie et de ne pas devenir fou !!
Malheureusement, je constate que les convictions et la bêtise ont pris lieu et place de la connaissance et de la raison, et cela me chagrine énormément, il est toujours me semble-t-il, sur un plan politique, plus facile d'être dans l'opposition que dans l'union, chacun voyant de son côté le verre à moitié plein, ou vide selon !!

Bah...Personnellement je n'envie absolument pas la place de ceux qui doivent prendre des décisions, car je n'aurai pas été capable de savoir ce qu'il aurait fallu faire, dans ce brouhaha d'avis divers et variés aux niveau de la classe dit des «scientifiques»,
qui ont défilé à la queue leu leu sur tous les médias possibles jusqu'à l'indigestion, incroyable de voir autant de chefs de services hospitaliers de diverses disciplines sortir de leurs unités....Vraiment rien d'autre à faire...??

Concernant les labos, pas de doute pour les retours sur investissements, après tout ils ne se sont jamais présentés comme des structures à but non lucratif et avec option caritative !!
Concernant votre point de vue sur les progrès de la science ( déjà évoqué précédemment concernant l'écologie ), j'adhère complètement, et je me permets de mentionner une petite startup Lyonnaise discrète Osivax, qui essaye de trouver le vaccin « universel » pour éviter les nouveaux défis sanitaires qui sont déjà là...... Je vous épargne le côté scientifique de la recherche, mais ces acteurs de l'ombre, qui souvent spoliés de leurs recherches comme cette épidémiologiste Hongroise, découvreuse de l'ARN messager depuis 1999 ( rien à voir avec l'ADN ), me font penser à Louis Pasteur, père de l'immunothérapie et de la prophylaxie vaccinale, qui avec beaucoup de discrétion, pour éviter l'orthodoxie de la faculté de médecine de l'époque peu enclin à la prise de risque dans l'avancée scientifique, a réussit à sauver un petit gamin voué à une mort certaine après la morsure d'un animal enragé...
Aucun recul, aucune donnée, aucune preuve scientifique de la théorie avancée, et l'enfant était le premier « cobaye humain » ! Mais il a été sauvé,
(certains pourraient avancer que ce n'est qu'une légende urbaine, vu leurs convictions ! )

Pasteur et son équipe ont joué aux apprentis sorciers à l'époque et je n'ai aucune peine à imaginer la vindicte populaire si cela avait été un échec !!
Évidemment toute ressemblance avec notre époque serait qu'un pur hazard et fortuite...Vous imaginez bien !!

Écrit par : un lecteur intéressé | 07 août 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire