Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 avril 2022

S’il n’y a pas de honte à se trouver un jour victime, il y a du déshonneur à y consentir.

élection présidentielle 2022,politique,vote,scrutin,honte,déshonneur,urne,blog littéraire de christian cottet-emard,société,politique,vote castor,vote blanc,abstention,christian cottet-emard

Ce message s’adresse à tous ceux qui ont subi dans leur quotidien les conséquences des passes sanitaire et vaccinal instaurés par le gouvernement Macron, à tous ceux qui ont été contraints par chantage à l’emploi de se faire injecter un produit expérimental qu’on nomme improprement vaccin, à tous ceux qui ont perdu leur emploi en refusant l’injection, à tous ceux qui ont été traités d’irresponsables et de non citoyens ne méritant rien d’autre que d’être emmerdés par le chef de l’État et ses sbires et à tous ceux qui se sentent aujourd’hui menacés par le retour de ces mesures qui rappellent les heures les plus sombres de la France occupée.
 
À tous ceux-là, on peut dire que leur lassitude, leur dégoût, leur fatalisme, leur amertume sont compréhensibles comme peut l’être leur tentation de se retirer de cette farce lamentable et sinistre qu’est la politique telle qu’elle est pratiquée dans nos sociétés pas encore totalitaires mais déjà post-démocratiques ainsi que veulent les imposer Macron en France et ses clones en Europe.
 
Tous ceux qui se sentent dans cet état d’esprit dans lequel la colère le dispute à la résignation doivent être pleinement conscients que l’abstention, le vote blanc et le vote barrage (appelé vote castor ou, de manière impropre et mensongère front républicain) sont des votes qui valent consentement à tout ce dont ils ont souffert et continueront de souffrir si Macron et sa bande sont reconduits au pouvoir.
 
L’écrasante majorité de la presse nationale qui a approuvé les mesures liberticides et discriminatoires mises en œuvre durant la crise sanitaire qualifie l’adversaire de Macron d’extrémiste mais qui nous a dit à quelle heure sortir, combien de temps, à quelle distance et dans quels lieux ? Qui a imposé la discrimination entre citoyens ? Macron et ses collaborateurs au sens le plus méprisable du terme. L’extrémiste, c’est Macron.
 
Dans ce contexte électoral particulier, éprouvant et redoutable pour la suite, s’abstenir, voter blanc ou voter castor revient pour toutes les catégories de victimes citées au début de ce billet à prendre une gifle sans la rendre et surtout à consentir à tous les autres coups qui seront immédiatement portés dès la reconduite de cet individu au pouvoir.
 
S’il n’y a pas de honte à se trouver un jour victime, il y a du déshonneur à y consentir.
 

#christiancottetemard #politique #Election2022 #Presidentielle2022 #crisesanitaire

Commentaires

Il est certain que la presse est devenue le «1er pouvoir», celui qui choisit ou pas de relater, et aussi de présenter selon sa « ligne éditoriale » les faits, les situations......
Cela devient un parcours du combattant pour essayer d'avoir une vision du contradictoire et de pouvoir se faire sa propre opinion, nous subissons en permanence des tsunamis d'informations, un empilement permanent de sondages, d'avis divers de personnages dits publics, des pseudos débats où la plupart des intervenants pensent la même chose, avec des pseudos journalistes aux questions souvent idiotes et dénuées d'intérêt, misère !!

Les fractures de notre société sont multiples et deviennent pérennes, il n'y a qu'a regarder les résultats du premier tour, et tous les apparatchiks de la société civile veulent nous faire croire qu'il ne peut y avoir qu'un seul choix possible, avec ce soit disant rempart du camp du bien, mixité de la gauche halal et castor, une nébuleuse nauséabonde qui se moque outrageusement de ce qui ébranlent et inquiètent les citoyens qui n'aspirent qu'à vivre sereins et correctement dans leurs pays !

Un président candidat qui a refusé en permanence de débattre avec les contradicteurs sous des prétextes qui lui ont malheureusement, il faut le dire, bien servis, fait le «clown boxeur» en banlieue ( à grand renfort médiatique) où les services de police et de sécurité civile se font caillassés en permanence dès leurs interventions, où il plébiscite également la présence de voile sur une tête, comme un sympole de féminisme, cela a dû être particulièrement apprécié dans les grandes démocraties que sont l' Iran, l'Arabie Aoudite, l'Afghanistan...ect !!

Comme je l'ai déjà écrit précédemment, quelque soit le résultat, je m'interroge sur l'après des élections, et une grande inquiétude vient s'associer à beaucoup d'incertitude, comment vont s'évacuer toute la Colère et les Frustrations depuis tellement de temps, c'est quand même le président candidat qui à évoquer le terme « guerre civile », comme si il était acquis que la situation de libanisation du territoire ne pouvait plus être maîtriser....Alors que le ministre de la justice n'évoquait il y a encore pas si longtemps, que ce n'était qu'un sentiment d'insécurité !!
Il y aurait tellement à dire....!!
Particulièrement à dénoncer les prises de position de certains gouvernants européens et d'un certain Lulla, qu'ils le pensent c'est leurs affaires, mais qu'ils l'expriment publiquement c'est de l'ingérence !!
Cette fameuse ingérence dénoncer à l'égard des uns et utiliser sans état d'âme pour d'autres......C'est assez surprenant, vous ne trouvez pas ??

Écrit par : un lecteur intéressé | 22 avril 2022

Répondre à ce commentaire

Nous voilà repartis pour un minimum de 5 ans avec + 2 en sus si le septennat est de nouveau en vigueur !!
Ça va être long et les perspectives d'avenir bien compromises pour tous ceux qui voulaient éviter cela....
Les tractations vont bon train et les ennemis d'hier seront les faux amis du lendemain, le pouvoir rien que le pouvoir, et pour les autres beaucoup de déboires !!

Écrit par : un lecteur intéressé | 24 avril 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire