Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 octobre 2017

Dixième poème du bois de chauffage

bois de chauffage,forêt,campagne,jura,bois,ramures,frêne,brouette,poème,blog littéraire de christian cottet-emard,poèmes du bois de chauffage,estime-toi heureux,éditions orage lagune express,littérature,christian cottet-emard,septième poème du bois de chauffage,haut-jura,saison,automne,hiver,vent,textes sous copyright,droits réservés,notaire,poésie,grosse pierre,minéral,pierre,photographie,serrure,bricolage,rose,fleur,roses de septembre,stère,camion,benne,café

C’est difficile de communiquer avec le type qui livre le bois de chauffage sous les gros nuages violets du petit matin

Non pas que je souhaite vraiment communiquer mais juste avoir l’air à peu près affable même si je n’ai pas encore bu mon premier café

Il a l’habitude de parler bref et fort à cause du bruit du camion et de la benne qui verse les onze stères mais moi j’ai été éduqué à articuler et à ne pas parler trop fort

On ne peut pas s’entendre

Lui il se lève tôt pour le travail moi je me lève tôt parce que je pense au temps qu'il reste et pour glander plus longtemps

On ne peut pas se comprendre

Une vague gêne comme un brouillard finalement ça nous arrange le fracas des bûches qui s’entassent

Et le malaise se dissipe quand je donne le chèque tout redevient normal jusqu’à l’automne prochain

© Éditions Orage-Lagune-Express 2017

 

04 octobre 2017

Rapide inventaire du soir (huitième poème du bois de chauffage)

bois de chauffage, forêt, campagne, jura, bois, ramures, frêne, brouette, poème, blog littéraire de christian cottet-emard, poèmes du bois de chauffage, estime-toi heureux, éditions orage lagune express, littérature, christian cottet-emard, septième poème du bois de chauffage, haut-jura, saison, automne, hiver, vent, textes sous copyright, droits réservés, notaire, poésie, grosse pierre, minéral, pierre, photographie, serrure, bricolage,rose,fleur,roses de septembre

Parfois en fin de journée je regarde ce que j’ai

Aujourd’hui devant la baie vitrée je vois les roses de septembre

Le soleil est derrière la montagne j’ai aussi l’odeur de la pelouse mouillée

J’ai le tas de bois que j’ai scié et que j’ai empilé à la hâte ça ira bien comme ça

J’ai les roses l’herbe et le bois qui sont à moi dans le temps humain mais à personne dans le temps cosmique

Le tas de bûches n’est pas fameux mais comparé à ce que des millions de mes semblables ont sous les yeux je m’en tire à bon compte

© Éditions Orage-Lagune-Express 2017bois de chauffage, forêt, campagne, jura, bois, ramures, frêne, brouette, poème, blog littéraire de christian cottet-emard, poèmes du bois de chauffage, estime-toi heureux, éditions orage lagune express, littérature, christian cottet-emard, septième poème du bois de chauffage, haut-jura, saison, automne, hiver, vent, textes sous copyright, droits réservés, notaire, poésie, grosse pierre, minéral, pierre, photographie, serrure, bricolage,rose,fleur,roses de septembre

29 novembre 2016

Carnet / Lumières et lumignons

Le paysage n’est qu’un prétexte si j’ose dire. C’est la lumière que je traque avec mon appareil photo d’amateur.

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

Ce soir je retourne en rêve éveillé dans ma récente balade, juste derrière chez moi. 

Dernier cigare de la journée sous les étoiles. L’éclairage public s’est éteint à onze heures comme d’habitude et les seules nuées qui se dispersent en deux secondes dans l’espace glacial de la nuit sans lune sont les volutes de mon tabac cubain.

Je fume le nez en l’air, engoncé dans ma polaire et mon vieux blouson d’hiver superposés et remontés jusqu’au menton mais c’est de voir rougeoyer le foyer du havane qui me réchauffe.

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

Une pensée pour la petite anémone pulsatille qui s’est trompée de saison sur le flanc de la colline en raison de la douceur des derniers jours. Je l’ai photographiée dimanche en redescendant du crêt au-dessus de chez moi. Chaque année, il y en a toujours une ou deux qui se laissent berner ainsi. Elles ont quand même leur jour triomphal...

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

À la fin de cette brève promenade dans ce faux printemps, quelques photos de la lumière dont j’ai tant besoin et qui se perd déjà dans les aiguilles des pins sylvestres.

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

Un frêle bouleau s’illumine devant la sombre troupe d’épicéas et de hêtres au garde-à-vous sur la montagne d’en face.

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

Sur la route qui mène à la maison, la silhouette de l’église navigue dans le couchant.

 

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

carnet,note,journal,autobiographie,prairie journal,écriture de soi,blog littéraire de christian cottet-emard,gammes,christian cottet-emard,littérature autobiographique,instants,photo,campagne,bouleau,arbre,épicéa,pin sylvestre,étoile,anémone pulsatille,fleur,jura,montagne,crêt,crédulon,église,soleil couchant,forêt,ombre,lumière,lumignon,paysage,tabac,cigare,havane,cigare cubain,nuit,jour,lune,rêverie,insomnie,nuit d'automne,veilleuse

Après onze heures, l'église est la seule bâtisse à envoyer le faisceau d’un lampadaire, comme une veilleuse dans la nuit d’un gamin qui n’a pas envie de s’endormir.

 

Photos : paysages de chez moi (Photos Christian Cottet-Emard)