Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 août 2014

Ma voiture préférée (dans les années 60 du vingtième siècle...)

enfance,manège,fête foraine,vogue,auto,voiture,automobile,christian cottet-emard,nostalgie,bon moment,années soixante,belgique

10 juillet 2014

Comme les types en imperméables dans les films des années 70

chagrin,poème,littérature,poésie,imperméable,balle dans la nuque,arme à feu,voiture,film policier,années 70,cinéma,christian cottet-emard,blog littéraire de christian cottet-emard,poèmes de preben mhorn,droits réservés,copyright,éditions orage lagune express,lézard,auto-stop,auto-stoppeur

Mon chagrin est monté dans la voiture comme un auto-stoppeur d’habitude je ne prends jamais d’auto-stoppeur mais celui-ci avait l’air inoffensif et dans les ennuis

Il s’est d’abord assis sur la banquette arrière mais je sens bien qu’il préférerait  s’installer à l’avant «laisse-moi donc le volant» me dit-il

Je le vois m’observer dans le rétroviseur et attendre que je lui donne du « Mon chagrin » comme on donne du « Monsieur ou Madame »

Il n’est pourtant pas mon chagrin car en réalité je lui appartiens et c’est pour cela qu’il veut conduire la voiture

Je ne comprends pas grand-chose au fonctionnement de la voiture cela ne m’empêche pas de la piloter mais lui mon chagrin a vite compris comment je fonctionnais pour me conduire

Il pue je me méfie de lui il ruse un jour il s’est transformé en fauteuil soi-disant pour m’être agréable

Certes un fauteuil bancal mais on finit toujours par réussir à s’asseoir à peu près confortablement dans un fauteuil bancal

Je ne suis pas dupe des tours de mon chagrin qui est tenace et malin comme le diable

Je continue de conduire la voiture et je repère des petites routes puis des chemins dans la forêt « où on va ? » s’inquiète-t-il « quelle idée de quitter la nationale ? »

L’idée c’est de rouler vers une clairière noyée de pluie d’immobiliser la voiture de lui dire de descendre se dégourdir un peu les jambes d’arriver derrière lui et de lui flanquer une balle dans la nuque comme le font les types en imperméables dans les films policiers des années 70

 

(Extrait de mon recueil Poèmes de Preben Mhorn) © Éditions Orage-Lagune-Express

08 juillet 2014

Carnet / De l’évasion, de la nécrologie et des gentils donateurs

évasion,nécrologie,donateurs,ump,don,finances,argent,droite,parti politique,politique,spectacle,saison culturelle,oyonnax,ain,rhône alpes,france,production culturelle,culture,pelouse chauffée,vélo,tour de france,commémoration,costume d'époque,blog littéraire de christian cottet-emard,billet d'humeur,lyon,genève,voiture,évasion commerciale,évasion culturelle,éloge de la fuite,courage fuyons,n'en parlons plus,relativiser,la vie est ailleurs,la culture est ailleursNouvelle saison culturelle d’Oyonnax : vite, la voiture !

Au courrier récemment, la plaquette de ce qui fait office de saison de spectacles 2014-2015 à Oyonnax. Parfaite continuité avec la programmation de l’an dernier, voire à peine en-dessous, mais ne chipotons pas. À ce niveau, tout cela reste très homogène et cohérent, conforme aux productions (c’est vraiment le mot juste) que des municipalités bien obligées de traîner le boulet de la culture se débrouillent pour financer à la diable malgré des dépenses beaucoup plus urgentes telles que les pelouses chauffées pour les stades, les commémorations en costumes d’époque et les étapes de vélo national.
Aucun autre commentaire concernant cette programmation oyonnaxienne sinon celui-ci : pas de panique, Lyon et Genève à une heure de trajet. Je pratiquais depuis longtemps l’évasion commerciale, me voici en plus dans l’évasion culturelle.

évasion,nécrologie,donateurs,ump,don,finances,argent,droite,parti politique,politique,spectacle,saison culturelle,oyonnax,ain,rhône alpes,france,production culturelle,culture,pelouse chauffée,vélo,tour de france,commémoration,costume d'époque,blog littéraire de christian cottet-emard,billet d'humeur,lyon,genève,voiture,évasion commerciale,évasion culturelle,éloge de la fuite,courage fuyons,n'en parlons plus,relativiser,la vie est ailleurs,la culture est ailleursQu’est-ce qu’une personne sympathique ?

Réponse : un mort. Telle est, la plupart du temps, l’impression ressentie après la lecture d’une nécrologie. Le plus souvent, l’individu concerné était « exigeant avec les autres mais aussi avec lui-même » . Il pouvait certes « avoir des colères » pour qui  « ne se montrait pas à la (sa) hauteur » , mais « témoignait d’un esprit d’équipe à toute épreuve » , et «partageait volontiers quelques moments de détente avec ses collègues» . Assurément un défunt sympathique selon les standards nécrologiques et sociaux mais le genre de vivant qu’en ce qui me concerne, j’évite comme la peste.

évasion,nécrologie,donateurs,ump,don,finances,argent,droite,parti politique,politique,spectacle,saison culturelle,oyonnax,ain,rhône alpes,france,production culturelle,culture,pelouse chauffée,vélo,tour de france,commémoration,costume d'époque,blog littéraire de christian cottet-emard,billet d'humeur,lyon,genève,voiture,évasion commerciale,évasion culturelle,éloge de la fuite,courage fuyons,n'en parlons plus,relativiser,la vie est ailleurs,la culture est ailleursLes gentils donateurs apprécieront

D’habitude, je ne m’intéresse pas aux turpitudes financières des partis politiques car ces informations débitées par des journalistes aux accents de vierges effarouchées sont trop répétitives. De plus, ce genre de sujet abordé lors d’un repas de famille ou entre amis peut gâcher le dessert. La tarte aux pommes de grand-mère mérite-t-elle d’être avalée de travers ou de finir sur la tête d’un convive à cause de la politique? Non ! Une tarte maison, contrairement à la politique, ça se respecte.
Mais puisque nous ne sommes pas à table en ce moment, je suppose tout de même qu’après l’appel aux dons de l’UMP, les gentils donateurs qui ont retiré vingt ou trente euros de leur petit porte-monnaie (oui, j'en suis pantois mais ils existent !) apprécient en ce moment les récents développements de l’actualité concernant les coûts présumés de certains frais de représentation et de déplacement dans les hautes sphères.