Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 juin 2022

Carnet

Aujourd'hui, j'ai regardé passer les nuages derrière mon rideau d'arbres. Ce fut une journée bien remplie.

carnet,note,journal,arbre,nuage,journée,contemplation,temps,christian cottet-emard,blog littéraire de christian cottet-emard,ciel,campagne,beau temps,présent,vie,regard

Photo Christian Cottet-Emard

 

 

12 novembre 2021

La lune du temps

 
Ah ! la Lune, la Lune m’obsède...
Croyez-vous qu’il y ait un remède ?
 
- Jules Laforgue -
(L’imitation de Notre-Dame la Lune)
 

estime-toi heureux,recueil,christian cottet-emard,poème,poésie,littérature,blog littéraire de christian cottet-emard,la lune du temps,astre,nuit,ciel,rêverie,lune,nuages,éditions orage lagune express,nuit,automne,printemps,saison,vitre,jeunesse,vacances,coton,passé,présent,avenir,dessin,frédéric guénot,dessinateur

Dessin : Frédéric Guénot

 
Une nuit d’automne comme une nuit de printemps et la lune à travers la vitre de la salle de bain.
 
 
Elle éclaire tout le ciel qui veut être en cette heure une prairie de coton.
 
 
Puisqu’il faut à l’homme trois jours pour y poser les pieds, voir la lune serait une manière de voir l’avenir.
 
 
La lune me fait toujours le même effet qu’à mes seize ans lors des soirs de cet âge quand on croit rêver alors qu’on vit.
 
 
Presque un demi-siècle a passé et je la vois comme à seize ans, comme si rien ou si peu n’avait bougé
 
 
dans ma vie semblable en son meilleur à cette nuit très claire
 
 
et vaste comme la jeunesse en vacances.
 
 
Voir ainsi la lune reviendrait à voir aussi le passé
 
 
et peut-être la lune est-elle une machine à voyager dans le temps.
 
 
Extrait de mon recueil Estime-toi heureux. © Éd. Orage-Lagune-Express.
 

18 octobre 2021

Carnet / De l'importance de bien glander

carnet,note,journal,christian cottet-emard,glander,blog littéraire de christian cottet-emard,ciel,moutons,nuages,arbre

Ciel de samedi vers 17h, chez moi.

 

Glander a toujours été vital pour moi. Il en va de mon équilibre physique et psychologique. Lorsque j'ai un livre en chantier ou en projet, le travail est accompli à 50 % si j'ai pu glander à mon aise pendant des jours, des semaines ou des mois s'il le faut. Je glande donc je suis.