Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 décembre 2018

« Risques et périls » de Bernard Deson distingué par Lettres et Arts du Périgord

L'Académie des Lettres et des Arts du Périgord vient de récompenser l'anthologie poétique personnelle Risques et périls en attribuant à son auteur, Bernard Deson, le Prix de poésie Paul Courget (remis tous les deux ans). La cérémonie a eu lieu le jeudi 13 décembre à Bergerac.

académie des lettres et des arts du périgord,prix de poésie paul courget,bergerac,périgord,dordogne,bernard deson,poésie,littérature,risques et périls,anthologie poétique personnelle,orage-lagune-express éditions,germes de barbarie éditions,blog littéraire de christian cottet-emard

académie des lettres et des arts du périgord,prix de poésie paul courget,bergerac,périgord,dordogne,bernard deson,poésie,littérature,risques et périls,anthologie poétique personnelle,orage-lagune-express éditions,germes de barbarie éditions,blog littéraire de christian cottet-emard

 

20 décembre 2015

Les ennemis du poète

estime-toi heureux©,orage-lagune-express éditions,droits réservés,ennemis du poète,hymnes,christian cottet-emard,poésie,littérature,blog littéraire de christian cottet-emard,rue déserte,ombre,dimanche soir

La plupart des ennemis du poète sont de passage

Ils font souche ou carrière ou roulent poussés par le vent comme des amas de brindilles et de racines coupées et sont contraints de subsister un certain temps en ces contrées paisibles qu’ils veulent changer comme ils veulent te changer toi aussi

Naturellement ils se cassent vite les dents à cette tâche et repartent un beau jour un très beau jour lassés et furieux non sans avoir cependant provoqué quelques dégâts

De leur défaite et des dégâts qu’ils ont causés ils conçoivent une nostalgie et les voici sans cesse revenant sous ces cieux qu’ils ont voulu changer mais qui les ont changés

Et toi toujours pareil à toi-même comme ce pays est toujours pareil à lui-même il t’arrive parfois de les apercevoir au détour d’une rue ombreuse et déserte du dimanche soir

Et tu t’arrêtes un instant pour les voir passer comme on s’assoit au bord du fleuve à regarder glisser les corps des ennemis du poète bercés par l’onde

 

© Éditions Orage-Lagune-Express 2015. Photo et retouche Christian Cottet-Emard.

06 mai 2008

Muses inquiétantes

1830434847.jpg
Tu ouvres le buffet Art Nouveau probablement un des premiers objets que tu aies pu apercevoir au début de ton existence

Tu sors un verre dans lequel ont bu tes arrière-grands-parents tes grands-parents et tes parents tu te sers une fine du Jura

Tu poses la bouteille sur la grande table Art Nouveau sous laquelle tu t’es caché avec tous les enfants de la famille et qui n’a pas bougé pendant un demi-siècle elle ne cesse maintenant de tanguer depuis que tu l’as récupérée chez toi

La stabilité de la table n’était que l’illusion d’un monde perdu

L’étrangeté ne fait plus aucun doute


© Éditions Orage-Lagune-Express 2008.