Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 novembre 2019

Portrait au pont Dom-Luís

christian cottet-emard,autoportrait,court,texte bref,blog littéraire de christian cottet-emard,©éditions orage-lagune-express,droits réservés,nuit,littérature,poésie,œil,nez,poètes,amoureux,quai,rue,ombre,rêves,étoiles filantes,vœux,sucre,promenade nocturne,porto,portugal,pont luis,douro,fleuve,photo

Je dors d’un œil 

Je vote en me bouchant le nez

Je me méfie des poètes 

Je doute des amoureux 

Je flotte dans les fêtes de rue 

Je croise une ombre 

Je tourne dans la nuit 

Mes rêves m’essoufflent 

Je fais des vœux sous la pluie d’étoiles filantes 

Je rajoute du sucre

 

© Éditions Orage-Lagune-Express 2015, droits réservés

17 août 2019

Carnet / L’ascension des mers en trabaya

rêve nocturne,rêve éveillé,années 30,vingtième siècle,ascension des mers,trabaya,blog littéraire de christian cottet-emard,puits,eau sombre,christian cottet-emard,eau

Décor urbain années 30. Je puise de l’eau (une eau sombre) dans une sorte de puits qui ressemble plutôt à une cage d’ascenseur désaffectée. Près de moi, une jeune femme habillée à la mode de cette époque me dit : « Le plus beau, c’est l’ascension des mers en trabaya. »

 

J’accorde d’habitude plus d’importance à mes rêves éveillés qu’à mes rêves nocturnes et je me garde bien le plus souvent d’en imposer l’ennuyeux récit à autrui mais celui-ci m’a vraiment frappé par sa netteté et sa persistance au réveil. Quant au mot trabaya, j’ignore où je suis allé le dégoter. Une brève recherche m’a permis de trouver qu’il correspondait à la conjugaison du verbe travailler en asturien.

 

Avant d’aller dormir, je n’ai pourtant bu que de l’eau et je n’ai fumé qu’un petit cigare tout à fait normal !

 

Image / Je n'ai rien trouvé de mieux pour illustrer ce récit de rêve que cette photo prise lors de mon séjour à Porto en 2015.

 

23 mars 2019

Entre les lignes (8)

Parfois, un poème se gravit plus qu'il ne s'écrit.

christian cottet-emard,le pétrin de la foudre,éditions orage lagune express 1992,notes pour un art poétique,courts,notes,brèves,carnet,poésie,littérature,photographie,carnet photo,portugal,porto,librairie lello,escalier librairie lello,photo christian cottet-emard,voyage,promenade,blog littéraire de christian cottet-emard,décor harry potter,monter les marches,gravir,écrire

Grand escalier central de la librairie Lello à Porto (photo Christian Cottet-Emard)

 

Extrait de Clefs des chants (notes pour un art poétique) dans l'édition de 1992 de mon recueil Le Pétrin de la foudre (© éditions Orage-Lagune-Express).