Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2019

Rareté

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugeyL'édition bilingue originale (2001) de ce poème traduit en portugais sera bientôt épuisée. Quelques exemplaires doivent traîner sur le marché de l'occasion (peut-être à rechercher sur internet). Pour Oyonnax (Ain) et sa région, un exemplaire est consultable à la médiathèque municipale au centre culturel Louis Aragon, place Pompidou. Pour Paris, il faudra l'extirper des entrailles de la Bibliothèque Nationale de France.

Le manuscrit :

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugey

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugey

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugey

 

Première de couverture :

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugey

Quatrième de couverture :

la jeune fille,a rapariga,christian cottet-emard,poème,littérature,france,portugal,recueil bilingue français portugais,traduction suzana marto,blog littéraire de christian cottet-emard,rareté bibliophilie,collection,édition originale 2001,tirage limité,éditions orage lagune express,oyonnax,médiathèque municipale oyonnax,centre culturel louis aragon oyonnax,dépôt légal 2001,bnf,bibliothèque nationale de france,manuscrit,carnet,ain,rhône alpes auvergne,europe,haut bugey

 

 

 

 

07 octobre 2015

Carnet / Du rythme intime

L’automne à ma fenêtre. Roses tardives, derniers cosmos.

barcelone,espagne,catalogne,ville,carnet,note,journal,autobiographie,écriture de soi,prairie journal,christian cottet-emard,voyage,promenade,blog littéraire de christian cottet-emard,manuscrit,littérature,rose,cosmos,photo

Quelques jours avant, le rythme, les foules et les courants d’air des grandes avenues de Barcelone, son métro noir et moite, ses façades théâtrales, son passé austère, son futur clinquant et son présent fébrile, ses marchés en vitraux, ses palabres, ses nuits courtes, ses réveils agités, ses déjeuners sur le pouce. 

barcelone,espagne,catalogne,ville,carnet,note,journal,autobiographie,écriture de soi,prairie journal,christian cottet-emard,voyage,promenade,blog littéraire de christian cottet-emard,manuscrit,littérature,rose,cosmos,photo

Maintenant, retour aux heures lentes où l’on entend tomber les feuilles et craquer les arbres.

Les manuscrits à relire sans cesse, les projets à adapter après les avoir négligés, faire l’effort de s’imposer un peu, négocier juste ce qu’il faut. Relancer une ou deux personnes intéressées. Pas envie. On sait où me joindre. Ce qui doit arriver de bien doit arriver facilement ou ne pas arriver. Laisser venir, se tenir à distance sans rompre le fil mais sans se laisser entraîner par la vitesse des autres. 

L’automne et l’hiver à ma porte mais de petites provisions de printemps et d’été dans mon esprit pour que le ciel reste ouvert.

04 septembre 2014

Carnet / Sous le halo de la lampe bleue

Ce soir, avant de dresser la table du petit déjeuner (je suis dans un tel état le matin au lever que je préfère tout préparer à l’avance) je suis sorti dans le noir derrière la maison et j’ai vu une superbe étoile filante. Exceptionnellement, j’ai fait un vœu très matérialiste, mais dans l’unique but d’avoir encore plus de moyens pour essayer de ne plus l’être du tout.

carnet,sanglier,chat,étoile filante,nuit,vœu,cigare,partagas,por larrañaga,lisbonne,portugal,saudade,mélancolie,tristesse,petits plaisirs,consolation,blog littéraire de christian cottet-emard,manuscrit,correction,relecture,peintre,artiste,jacki maréchal,note,journal,écriture de soi,autobiographie,lampe,lampe bleue,pâte de verre,tabac,sucre,chocolat,gourmandise,sandwich,vin rosé,facebook,sud,camille saint-saëns,concerto l'égyptien,cinquième concerto pour piano,poids,balance,alimentation,repas

En début de semaine, j’ai surpris en pleine nuit quatre gros sangliers juste sous mes fenêtres. Leur passage a déclenché les projecteurs automatiques. Ils ont bifurqué du côté de la baie vitrée et ont commencé à fouiller le pré à quelques mètres de la porte d’entrée. Je suis sorti en tapant dans mes mains pour les chasser mais leur réaction m’a étonné. Au lieu de détaler en vitesse, ils ont longé tranquillement la haie. Le plus imposant d’entre eux m’a regardé placidement faire mes moulinets et a entraîné les autres à sa suite en direction de la route. Du coup, je me suis dépêché de refermer la baie coulissante. Au même moment, la chatte Linette, l’air penaud, est rentrée par son passage secret et est allée directement se coucher.

J’ai passé la journée à relire pour la énième fois un manuscrit commencé en 2006. Il est temps que je publie cet ouvrage car avec toutes ces relectures et ces corrections, je commence à le prendre en grippe.

Magie de Facebook : j’ai blagué avec mon ami le peintre Jacki Maréchal qui semble prendre du bon temps dans le Sud. Cela m’a mis de bonne humeur et j’en ai bien besoin depuis l’hiver dernier.

J’avais débuté la soirée en écoutant le cinquième concerto pour piano dit L’Égyptien de Saint-Saëns, certes un curieux mélange de lyrisme échevelé et d’orientalisme de pacotille mais en tous cas une œuvre virtuose dont je ne me lasse pas. 

Comme toujours lorsque je suis seul à la maison, j’ai dîné d’un sandwich et d’un verre de rosé. Un gros havane n’étant pas très adapté à ce repas expédié, je me suis contenté de griller quelques Partagas Club en grignotant du chocolat noir. Toujours cette envie de sucre à laquelle je cède sans vergogne, le plus surprenant étant que je n’en reprends pas pour autant les kilos perdus en 2013. Pourvu que ça dure... 

carnet,sanglier,chat,étoile filante,nuit,vœu,cigare,partagas,por larrañaga,lisbonne,portugal,saudade,mélancolie,tristesse,petits plaisirs,consolation,blog littéraire de christian cottet-emard,manuscrit,correction,relecture,peintre,artiste,jacki maréchal,note,journal,écriture de soi,autobiographie,lampe,lampe bleue,pâte de verre,tabac,sucre,chocolat,gourmandise,sandwich,vin rosé,facebook,sud,camille saint-saëns,concerto l'égyptien,cinquième concerto pour piano,poids,balance,alimentation,repas

Soirée terminée tard sous le halo de ma lampe bleue en rêvant à la prochaine escapade à Lisbonne où je me fournirai en Por Larrañaga introuvables dans ma région. Des petits bonheurs pour adoucir les grandes tristesses, ce n’est déjà pas si mal. On peut rester un bon vivant même affecté de la plus sombre mélancolie. C’est plus courtois et agréable pour l’entourage.