Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 janvier 2021

Carnet / Le salut par les livres

carnet,note,journal,kerouac,sur la route,joyce,ulysse,cottet-emard,le grand variable,blog littéraire de christian cottet-emard,littérature,bibliothèque,discothèque,étagère,nouvel an,nouvelle année,bonnes résolutions,ordre,rangement,christian cottet-emard,esprit pratique,organisation,classement,problème,solution,technique,salut par les livres,jour du jugement,crèche de noël,livre

Parmi les bonnes résolutions de la nouvelle année, installer enfin une vraie bibliothèque / discothèque dans mon bureau, ce qui me changera de mes livres entassés dans le plus grand désordre dans une armoire bressane et, pire encore, dans de multiples cartons et sacs où je dois puiser (et m’épuiser) pour extraire ceux dont j’ai besoin sur le moment.

Avant Noël, un rayon trop fragile de ma discothèque improvisée s’est affaissé sous le poids excessif des CD. Comme je me consacre presque entièrement à Noël depuis le début de l’Avent jusqu’à la fin des fêtes, je n’ai réglé le problème que provisoirement en soutenant la partie défaillante de l’étagère sous laquelle j’ai calé l’édition de poche de Sur la route de Jack Kerouac.

J’ai dû m’y reprendre à quatre ou cinq reprises au cours de ma vie pour finir la lecture de cette fastidieuse chronique de la bougeotte mais ce mille-feuille indigeste m'a été tout de même bien utile pour empêcher l'effondrement de ma collection de disques.

Du coup, mon étagère certes renforcée par cette cale s’est retrouvée de guingois, ce qui m’a conduit à équilibrer à peu près le tout au moyen d’Ulysse de James Joyce auquel, après plusieurs vaines tentatives de déchiffrage à différentes périodes de ma vie, je n’ai absolument rien compris.

Ne croyez pas pour autant, cher lecteur et chère lectrice, que je méprise les œuvres probablement à jamais inaccessibles à mon pauvre esprit, d’autant qu’un de mes propres livres, Le grand variable, auquel une amie n’a rien pigé, a servi avec d’autres de support recouvert de papier rocher pour installer sa crèche de Noël. J’en fus très heureux car je suis rarement à l’origine de la solution à un problème technique.

Mon Grand variable pour assurer la stabilité d’une crèche de Noël en ces temps où l’on veut nous en priver me réjouit et voilà qui sera peut-être mis à mon crédit le Jour du jugement dernier lorsqu’il me faudra me faire pardonner d’avoir écrit ce livre (sans compter de nombreux autres péchés dans les domaines les plus divers).

Après cela, ne venez pas me dire que la littérature ne sert à rien.

 

20 décembre 2020

Aujourd'hui, quatrième dimanche de l'Avent

Crèche extérieure de l'église Saint-Léger d'Oyonnax (Ain).

nicolas de grigny,messe pour orgue,saint maximin la sainte baume,orgue,organiste,avent,culture chrétienne,musique,photo,église saint léger oyonnax,crèche de noël,provence côte d'azur,jean-jacques dalmais,oyonnax,ain,haut bugey,auvergne rhône alpes,blog littéraire de christian cottet-emard,quatrième dimanche de l'avent,christian cottet-emard,noël

Et en musique :

Nicolas de Grigny (1672-1703) : extrait de la Messe pour orgue (Récit de Tierce en taille) par Emmanuel Arakélian à l'orgue de la Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint Maximin la Sainte Baume.

 

 

 

 

 

25 décembre 2019

À vous qui passez par là, joyeux Noël !

noël,crèche de noël,fra angelico,oratorio de noël,jean sébastien bach,fêtes chrétiennes,occident,nativité,culture chrétienne,blog littéraire de christian cottet-emard,joie de noël,joyeux noël

Et en musique : Cinquième cantate de l'Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach.