Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 avril 2016

Magic Printemps Circus

magic printemps,christian cottet-emard,printemps triste,littérature,brefs,proses brèves,instantanés,carnets,croquis,droits réservés,amoureux,merle,printemps,saison,sandwich,cœur,marronnier rose,violette,fauve,bourgeon,chagrin d'amour,recueil,poésie,humour,traits,circus,magie,prestidigitation,prestidigitateur,magicien,mélancolieLa nature parle aux amoureux. Pour les autres, elle a quand même sa petite musique.

Les bourgeons déjà là comme si tout ce qui s’était passé avant n’avait jamais existé.

Le vieil amoureux reprend le teint frais mais il est toujours aussi moche à l’intérieur.

C’est un grand romantique, excepté aux heures de repas.

Elle est très tendre quand elle a bien mangé.

Pourquoi les marronniers roses peuvent-ils fendre le cœur?

Le bonheur va vite, le malheur prend son temps.

Au printemps, il entend pousser les fleurs et ça l’empêche d’agir.

Il y a des jours où l’on donnerait n’importe quoi pour avoir un cœur de pierre.

Pour éviter d’être amer, mieux vaut se sucrer le bec.

Rien ne vaut un bon sandwich pour soigner un chagrin d’amour (pendant cinq minutes).

Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’elle avait dû être amoureuse de lui à peu près trois quarts d’heure.

Quand le printemps sent trop le fauve, il se parfume à la violette.

Où est passé le vieux merle ? Hop, remplacé par un œuf !

 

© Éditions Orage-Lagune-Express 2016

 

26 mars 2014

Pourquoi les marronniers roses me fendent-ils le cœur ?

marronnier.jpg