Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 juin 2020

La grande traversée

© éditions orage lagune express,estime-toi heureux,christian cottet-emard,poème,poésie,blog littéraire de christian cottet-emard,poèmes de preben mhorn,bateaux en papier,parcs municipaux,bassin,fontaine,poisson,parc rené nicod,oyonnax,ain,haut-bugey,rhône-alpe auvergne,france,europe,traversée,aventure,voyage,caravelle,rêve,empreinte électronique n°,office notarial m,archive n°,dépôt,antériorité

Les poèmes sont des bateaux en papier

 

Des enfants mais aussi des adultes sérieux les envoient naviguer dans les bassins des parcs municipaux

 

Comme les caravelles ils connaissent la vaste aventure de toute traversée

 

L’employé qui nettoie les bassins est mécontent de cette habitude salissante

 

mais il accroche de sa perche bien d’autres débris que ces éphémères papiers pliés

 

et cette idée que des adultes sérieux puissent armer ces frêles esquifs finit par lui sourire 

 

sans qu’il prenne le temps de s’expliquer pourquoi

 

Extrait de mon recueil Estime-toi heureux © éditions Orage-Lagune-Express 2020. Photo Christian Cottet-Emard.

 

 

 

 

09 mars 2020

Ombre élastique au petit matin

estime-toi heureux,poésie,extrait de poème,récit,tramway,rail,ombre,élastique,retour,petit matin,entre chien et loup,littérature,christian cottet-emard,© éditions orage lagune express,droits réservés,spectre,ville,pavés,adieu,blog littéraire de christian cottet-emard,sombre,lisbonne,portugal,europe

Mon ombre ne rassure que moi

 

On dit que ceux qui errent sans elle ne savent qu’ainsi leur infortune de spectres chagrinés et perplexes

 

et je vois bien la mienne hésiter entre chien et loup sur les pavés de vieilles villes aux tramways hantés

 

sans comprendre pourquoi elle aussi voudrait s’étirer comme un élastique et claquer d’un coup sec

 

tel l'adieu impatient et sans regrets des femmes qui n'aiment plus

 

(Extrait de mon recueil Estime-toi heureux. © Éditions Orage-Lagune-Express.)

Image : rails du tramway à Lisbonne (photo Christian Cottet-Emard)